Leserbrief

Diagnostic de complications actiniques: bien documenté ou posé à la légère?

DOI: https://doi.org/10.4414/smf.2019.08399
Veröffentlichung: 23.10.2019
Swiss Med Forum. 2019;19(4344):728

Prof. em. Dr méd. René-Olivier Mirimanoff, Pully

Diagnostic de complications ­actiniques: bien documenté ou posé à la légère?

Courrier des lecteurs relative à: Mihalj M, Pasic M, Pilgrim T, Lüdi M, Carrel T . Sténose aortique post-actinique avec coronaropathie. Forum Med Suisse. 2019;19(21–22):361–3.

J’ai lu avec intérêt l’article du Forum Médical Suisse intitulé «Sténose aortique post-actinique avec coro­naropathie» par Mihalj et al. [1]. La sténose aortique post-actinique est un événement rare [2]. Toutefois, ce diagnostic n’est aucunement documenté dans l’article ci-dessus. Une complication actinique (CA) ne peut se développer que (a) dans un territoire irradié (b) si la dose d’irradiation a été élevée et délétère. Or il est écrit que «l’anamnèse du patient a révélé une résection chirurgicale et une radiothérapie (RT) adjuvante en raison d’un carcinome du pharynx en 1972». Ceci ne décrit ni la dose de RT ni la technique radio-oncologique. Comment l’aorte ascendante et les coronaires auraient-elles pu recevoir une dose délétère de RT lors d’un traitement d’un cancer du «pharynx»? Les auteurs auraient d’abord dû préciser s’il s’agissait du naso-, de l’oro- ou de l’hypopharynx. Poser un diagnostic de CA est une démarche importante, nécessitant une revue experte par des radio-oncologues (RO) et radio-physiciens (RP): la balistique et la dosimétrie permettront de dire si un organe suspect de CA a été irradié, et à quelle dose. Ces éléments sont absents du présent article. Leurs auteurs auraient dû consulter leurs collègues RO pour reconstituer avec un TPS (système de planification) le traitement de RT de 1972 et en confronter les données dosimétriques avec les «lésions» actuelles, images CT et DVH (histogrammes dose-volume) à l’appui, et insérer ces éléments dans leur article. Trop souvent le diagnostic de CA est affirmé, voire publié sans l’expertise d’un RO ou RP. Les CA doivent être rapportées, mais à condition d’être documentées correctement, or ce diagnostic est posé trop souvent par exclusion et en l’absence de toute documentation.

Credits

Kopfbild: © Thomas Gowanlock | Dreamstime.com

Références

1 Mihalj M, Pasic M, Pilgrim T, Lüdi M, Carrel T . Sténose aortique post-actinique avec coronaropathie. Forum Med Suisse. 2019;19(21–22):361–3.

2 Raghunathan D, Khilji MI, Hassan SA, Yusuf SW. Radiation-Induced Cardiovascular Disease. Curr Atheroscler Rep 2017;19(5):22.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close