Editorial

Numéro spécial en coopération avec la Société Suisse de Neurologie

La neurologie: une discipline ­thérapeutique

DOI: https://doi.org/10.4414/fms.2020.08608
Date de publication: 23.09.2020
Forum Med Suisse. 2020;20(3940):514

Prof. Dr méd. Claudio L. A. Bassettia, Prof. Dr méd. Renaud Du Pasquierb, Prof. Dr méd. Ludwig Kapposc, Prof. Dr méd. Andreas Kleinschmidtd, Prof. Dr méd. Michael Wellere

a Klinikdirektor, Universitätsklinik Bern, Past-Präsident der Schweizerischen Neurologischen Gesellschaft (SNG); b Klinikdirektor, Universitätsklinik Lausanne, Past-Präsident SNG; c Klinikdirektor, Universitätsklinik Basel; d Klinikdirektor, Universitätsklinik Genf; e Klinikdirektor, Universitätsspital Zürich

Au cours des dernières années, les maladies neurologiques ont été reconnues en tant que problème de santé très pertinent, qui continuera à s’intensifier dans les prochaines années en raison du vieillissement de la société [1]. Dans un travail datant de 2010, il a été estimé que plus de 3,3 millions de Suisses souffrent d’une maladie neurologique1, avec des coûts de santé associés de plus de 5 milliards de CHF/an [2, 3]. Une analyse réalisée en 2016 a en outre montré que les maladies neurologiques constituent la cause la plus fréquente d’invalidité précoce et la deuxième cause la plus fréquente de mortalité à travers le monde [1].

La neurologie en tant que discipline indépendante, formée à partir de la médecine interne et de la psychiatrie, a vu le jour au milieu du 19e siècle en Angleterre, en France et en Allemagne. Les premières chaires de Suisse ont été créées à Zurich (von Monakow, 1894), Berne (Dubois, 1902) et Bâle (Bing, 1918). La Société Suisse de Neurologie (SSN) a été fondée en 1908 [4]. En Suisse (comme à l’échelle internationale), la neurologie a mis du temps à s’imposer en tant que discipline indépendante. Ce n’est qu’en 1932 que la FMH (Foederatio Medicorum Helveticorum) a introduit le titre de spécialiste en neurologie, et les premières unités de lits indépendantes de Suisse ont été ouvertes en 1951 (Zurich) et en 1958 (Berne) [5]. La reconnaissance et l’essor de la discipline ont sans doute été ralentis entre autres par le fait que la neurologie a pendant longtemps avant tout été considérée comme une discipline diagnostique avec des possibilités thérapeutiques limitées.

Au cours des 20 dernières années, la neurologie s’est rapidement transformée en une discipline offrant des traitements efficaces, qui améliorent considérablement l’espérance de vie et la qualité de vie des patients souffrant notamment d’accident vasculaire cérébral, de sclérose en plaques, de migraine, de la maladie de Parkinson, d’épilepsie, de polyneuropathie, de tumeurs cérébrales et de troubles du sommeil [6–8]. En parallèle, la prévention, la réhabilitation et la prise en charge palliative des maladies neurologiques se sont également développées avec succès. Enfin, depuis ces toutes dernières années, des traitements ciblés (précis) sont à portée de main pour des maladies génétiques qui ne pouvaient jusqu’alors pas être traitées et pour des maladies neurodégénératives [9–11].

La neurologie est aujourd’hui devenue une discipline-clé dynamique, hautement spécialisée et thérapeutique, qui s’inscrit dans un cadre très translationnel et multidisciplinaire et dispose d’un grand potentiel d’innovation (entre autres neuro-imagerie haute résolution, médecine de précision, télé-neuromédecine, digitalisation, stimulation cérébrale et approches d’interface cerveau-machine) [12–15].

Ce numéro spécial rassemble des articles des cinq cliniques universitaires de neurologie, mais également d’institutions non-universitaires, qui présentent des avancées impressionnantes au niveau de la compréhension, du diagnostic et avant tout du traitement des maladies neurologiques. Nous espérons que la lecture de ces articles captivants trouvera un accueil favorable auprès des lectrices et lecteurs du Forum Médical Suisse.

1 Les 9 groupes de maladies suivants (avec des données de prévalence estimées pour la Suisse) ont été pris en compte: maux de tête (n = 2 359 744), troubles du sommeil (n = 682 598), démence (124 218), accident vasculaire cérébral (71 156), épilepsie (38 150), maladie de Parkinson (17 624), sclérose en plaques (7669), maladies neuromusculaires (n = 3894), tumeurs cérébrales (3504).

Disclosure statement

Les auteurs n’ont pas déclaré des obligations financières ou personnelles en rapport avec l’article soumis.

Crédits

Image d'en-tête: Science Photo Library / Alamy Stock Photo

Adresse de correspondance

Prof. Dr méd.
Claudio L. A. Bassetti
Klinikdirektor,
Universitätsklinik für
Neurologie, Inselspital Bern
Dekan, Medizinische ­Fakultät Bern,
Präsident, «European ­Academy of Neurology»
claudio.bassetti[at]insel.ch

Références

1 Feigin A, Vos T, Nicholas E, et al. The global burden of neurological disorders: translating evidence into policy. Lancet Neurol. 2020;19:255–65.

2 Gustavsson A, Svensson M, Jakobi F, et al. Cost of Disorders of the Brain in Europe 2010. Eur Neuropsychopharmacol. 2011;21:718–79.

3 Maercker A, Perkonigg A, Preisig M, et al. The costs of disorders of the brain in Switzerland: An update from the European Brain Councl study for 2010. Swiss Med Wkly. 2013;143.

4 Bassetti CL, Hess CW, Steck A, Ludin HP. A 110-year history of the Swiss Neurological Society (SNG) through the biosketches of its first 42 presidents. Clinical and Translational Neurosci. 2018;2:DOI: 10.1177/2514183X18788797.

5 Bassetti CL, Galimanis A, Du Pasquier R. The new Swiss postgraduate training (residency program) in neurology: Making Swiss neurologists more competitive. Clinical and Translational Neurosci. 2018;2:DOI: 10.1177/2514183X18792760.

6 Ropper AH. Two Centuries of Neurology and Psychiatry in the Journal. New Engl J Med. 2012;367:58–65.

7 Jung HH, Arnold M, Du Pasquier R, et al. Progrès fulgurants en neurologie (1re partie). Bull Med Suisses. 2017;98:1394–5.

8 Jung HH, Baumann CL, Kälin A, et al. Progrès fulgurants en neurologie (2e partie). Bull Med Suisses. 2017;98:1440–1.

9 Finkel RS, Mercuri E, Darras BT, et al. Nusinersen versus Sham Control in Infantile-Onset Spinal Muscular Atrophy. N Engl J Med. 2017;377:1723–32.

10 Tabrizi SJ, Leavitt BR, Landwehrmeyer GB, et al. Targeting Huntingtin Expression in Patients with Huntington’s Disease. N Engl J Med. 2019;380:2307–16.

11 Miller TD, Cudkowicz PJ, Shaw PM, et al. Phase 1–2 Trial of Antisense Oligonucleotide Tofersen for SOD1 ALS. N Engl J Med. 2020;383:109–19.

12 Bassetti C, Merlo A, Steinlin M, Valavanis A, Weder B. SFCNS: Eine starke Allianz der klinischen Neurodisiplinen. Bull Med Suisses. 2013;94:870–2.

13 Deuschl G. The future of neurology in Europe. Clinical and Translational Neuroscience. 2017;1:1–4.

14 Sacco RL. Neurology. Challenges, opportunities, and the way forward. Neurology 2019.

15 Bassetti CLA, Fazekas F. The European Academy of Neurology is 6 years old: challenges, opportunities and strategic priorities for the future. Eur J Neurol. 2020;27:1351–3.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close