Contenu principal

1200
Retour à la page d'accueil
Lancement de la série d’articles: nouvelles recommandations du «American College of Chest
«Commentaires d’experts suisses sur la mise à jour des recommandations ACCP»

Directives internationales: pourquoi des commentaires suisses?

Il n’existe pas, pour toutes les situations rencontrées en pratique clinique, des preuves étayées permettant de formuler des procédures à suivre claires. En l’absence de preuves, il est utile de connaître l’avis de consœurs et de confrères ayant l’expérience de ce type de situation. D’autre part, de nombreuses recommandations figurant dans les directives de l’«American College of Chest Physicians» (ACCP) sont des recommandations de niveau faible (grade 2C). Dans de telles situations également, il est précieux de savoir comment des experts expérimentés répondent à ces questions dans leur pratique. Certains cas se présentent en outre d’une manière différente chez nous qu’à l’étranger, notamment aux Etats-Unis. Cet aspect est abordé dans les présents commentaires suisses. Comme les fois précédentes, ceux-ci sont publiés en allemand et en français.

Les experts suisses ne présentent pas ici simplement un nouveau catalogue de recommandations, mais des commentaires portant sur les recommandations de l’ACCP avec lesquels il conviendra (1) d’­appliquer en ­Suisse les nouveautés des recommandations ACCP en vigueur à l’échelle internationale, (2) de réfléchir aux traitements antithrombotiques en usage en Suisse et (3) de résumer brièvement les recommandations ACCP adaptées à la Suisse et de confronter éventuellement les opinions divergentes.

Ces commentaires suisses des recommandations ACCP sont désormais une tradition: ils ont été publiés pour la première fois en 2005 [1, 2] sous la direction du ­Professeur H. Bounameaux.

Actualisation par étapes – 1er chapitre: traitement de la thrombo-em­bolie veineuse

La mise à jour concernant le traitement antithrombotique des thrombo-embolies veineuses est parue en premier, faisant figure de «dixième édition» [3]. La commission de l’ACCP a choisi cette fois un procédé un peu différent. Jusqu’à ce jour, chaque édition comportait une mise à jour de tous les chapitres. Nous avons cependant constaté que la médecine ne progresse pas de la même manière dans tous les domaines en matière de diagnostic et de traitement. En effet, les progrès sont parfois plus rapides dans certains ­domaines. C’est le cas du traitement de la thrombo-embolie veineuse, pour laquelle de nouveaux anticoagulants oraux sont désormais disponibles. Il en a été tenu compte et ce chapitre a été mis à jour et publié avant que les mises à jour d’autres chapitres ne soient disponibles.

Les mises à jour des autres chapitres devraient suivre dans un ou deux ans. Ce procédé permettra d’éviter d’avoir des directives dépassées et nécessitant une ­révision après seulement quelques années, ce qui a parfois été critiqué. La révision au cas par cas des chapitres concernés permettra une mise à jour rapide qui intégrera les nouveautés pertinentes pour la prise en charge des patients.

Système de gradation des évidences

Les recommandations sont toujours classées selon le système GRADE (Grades of Recommendations, Assessment, Development and Evaluation) ou, plus précisément, selon la version de ce système adaptée par l’ACCP (tab. 1). Il existe des recommandations de niveau 1 ­(fortes) et de niveau 2 (faibles) basées sur des preuves de niveau A (solides), B (moyennes) ou C (faibles) [4–7]. Ceci permet de conserver la répartition introduite dans la 6e édition des recommandations ACCP.

Tableau 1: Recommandations par consensus formalisés de l’«American College of Chest Physicans» (ACCP).
Niveau de ­recommandationRapport bénéfice-risque ­(niveaux 12)Qualité méthodologique des preuves à l’appui de la recommandation (A–C)
Niveaux 1A / 2ANiveau 1: Les effets souhaités ­excèdent clairement les effets ­indésirables ou vice-versa

Niveau 2: Les effets souhaités et les effets indésirables s’équilibrent à peu près
A Résultats cohérents à partir d’essais contrôlés randomisés sans limitations importantes
Niveaux 1B / 2BB Résultats cohérents à partir d’essais contrôlés randomisés avec limitations importantes ou résultats très significatifs dans des études observationnelles
Niveaux 1C / 2CC Preuves concernant au moins un événement critique à partir d’études observationnelles, de séries de cas ou d’essais ­randomisés comportant des biais

Nous espérons également que ceci permettra à nos ­lectrices et lecteurs de faciliter la prise en charge optimale de leurs patients dans la pratique. Tous les commentaires critiques seront les bienvenus.

Nous remercions tous les experts suisses pour leur précieuse contribution. Nous remercions également les ­sponsors de leur soutien.

Les commentaires des experts suisses sur les recommandations de

l’ACCP ont bénéficié du soutien de Bayer AG (Suisse), Daiichi Sankyo,

Pfizer et Sanofi-Aventis AG (Suisse) sous la forme d’une subvention à

caractère éducatif sans restriction (unrestricted educational grant).

Le Professeur W.A. Wuillemin a été/est orateur/consultant et/ou a perçu des subventions de recherche pour/de Bayer, Böhringer Ingelheim, BMS, Daiichi Sankyo, Mepha, Pfizer et Sanofi-Aventis (Suisse) SA. Le Docteur D. Spirk est employé par Sanofi-Aventis (Suisse) SA, Vernier.

Le Professeur J.H. Beer a été/est orateur/consultant pour Bayer,

Böhringer, BMS, Pfizer, Astra Zeneca et Daiichi Sankyo et il a reçu 
des aides financières de la part de Bayer, Böhringer et Pfizer.

La Professeure I. Baumgartner n’a pas déclaré des obligations financières ou personnelles en rapport avec l’article soumis.

Image d'en-tête: © Everett Collection Inc. | Dreamstime.com;

Prof. Dr Dr méd. Walter A. Wuillemin
Abteilung Hämatologie
Luzerner Kantonsspital
CH-6000 Luzern 16
walter.wuillemin[at]luks.ch

1 Antithrombotische und thrombolytische Behandlung: Internationale EBM-Guidelines, kommentiert von Schweizer Experten. The 7th ACCP Conference on Antithrombotic and Thrombolytic therapy. Schweiz Med Forum. 2005;5(Suppl.27):1–48.
2 Traitement antithrombotique et thrombolytique: Commentaire des experts suisses concernant les «EBM-guidelines» internationales. 7th ACCP Conference on Antithrombotic and Thrombolytic therapy. Forum Med Suisse 2005;5(Suppl.28):1–48.
3 Kearon C, Akl EA, Ornelas J, et al. Antithrombotic Therapy for VTE Disease – CHEST Guideline and Expert Panel Report. Chest. 2016;149(2):315–352.
4 Guyatt G, Gutterman D, Baumann MH, et al. Grading strength of recommendations and quality of evidence in clinical guidelines: report from an american college of chest physicians task force. Chest. 2006;129(1):174–81.
5 Balshem H, Helfand M, Schünemann HJ, et al. GRADE guidelines: 3. Rating the quality of evidence. J Clin Epidemiol. 2011;64(4):401–6.
6 Andrews J, Guyatt G, Oxman AD, et al. GRADE guidelines: 14. Going from evidence to recommendations: the significance and presentation of recommendations. J Clin Epidemiol. 2013;66(7):719–25.
7 Andrews JC, Schünemann HJ, Oxman AD, et al. GRADE guidelines: 15. Going from evidence to recommendation - determinants of a recommendation’s direction and strength. J Clin Epidemiol. 2013;66(7):726–35.
8 Wuillemin WA, Spirk D, Baumgartner I, Lüscher TF. Die neuen Empfehlungen des American College of Chest Physicians (ACCP) über antithrombotische Behandlung. Schweiz Med Forum. 2013;13(33):616–17.
9 Wuillemin WA, Spirk D, Baumgartner I, Lüscher TF. Nouvelles recommandations de l’American College of Chest Physicians (ACCP) sur les traitements antithrombotiques. Forum Med Suisse. 2013;13(33):616–17.

Published under the copyright license

“Attribution – Non-Commercial – NoDerivatives 4.0”.

No commercial reuse without permission.

See: emh.ch/en/emh/rights-and-licences/