Contenu principal



Retour à la page d'accueil

Réplique

Merci pour l’intérêt [1] porté à notre article [2].Lors de la présentation initiale, la patiente n’avait pas de méningisme ni de pétéchies mais uniquement un tableau de douleurs abdominales, myalgies et douleurs lombaires, donnant lieu à un diagnostic différentiel large (grippe surinfectée, sepsis digestif, spondylodiscite). C’est dans ce contexte que la patiente a bénéficié de plusieurs examens complémentaires et qu’elle a été traitée empiriquement par pipéracilline-tazobactam et oseltamivir. Les pétéchies ne sont apparues que plusieurs heures plus tard, en association avec une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) biologique, et nous ont alors fait suspecter une méningococcémie, diagnostic rapidement confirmé par les hémocultures. Inutile alors de compléter les examens à ce stade par une ponction lombaire.

La patiente avait joui d’une bonne santé habituelle et n’avait pas de directives anticipées. L’attitude générale avait par contre pu être discutée avec elle à son arrivée et la suite des décisions médicales ont été prises avec sa ­famille proche. Le service des soins intensifs des Hôpitaux Neuchâtelois dispose d’un plateau médico-technique qui permet de prendre en charge ce genre de patients.

Image d'en-tête: © Thomas Gowanlock | Dreamstime.com

1 Bieri R. Ist das Vorgehen heute anders? Forum Med Suisse. 2018;18(34):690.
2 Wozniak H, Njemba-Freiburghaus D, Clerc O, ­Zürcher-Zenklusen R. Une simple grippe saisonnière? Forum Med Suisse. 2018;18(15):334–7.

Published under the copyright license

“Attribution – Non-Commercial – NoDerivatives 4.0”.

No commercial reuse without permission.

See: emh.ch/en/emh/rights-and-licences/