Contenu principal

1200
Retour à la page d'accueil
20 ans de Forum Médical Suisse
«Retour vers le futur»

Dans une nouvelle rétrospective, des auteurs abordent de nombreux développements majeurs et captivants qui ont eu lieu ces 20 dernières années dans les domaines de l’allergologie, de la gynécologie, de la néphrologie, de la médecine tropicale et des voyages, ainsi que de l’ophtalmologie. Une fois de plus, la palette thématique est vaste.

Allergologie: Werner J. Pichler et Oliver Hausmann ­décrivent comment l’allergologie est passée d’une discipline exotique à un domaine de spécialité de premier plan avec de nombreuses options thérapeutiques. La compréhension de molécules importantes sur le plan immunologique, telles que le facteur de nécrose tumorale et les interleukines, a fortement contribué au ­développement de la discipline. Les mécanismes de ­tolérance dans l’immunologie / allergologie étaient jusqu’alors sous-estimés. L’éviction des aliments allergènes classiques au cours des premières années de vie peut même favoriser la survenue d’allergies. Les nouvelles connaissances conduisent à des adaptations des lignes directrices, que nous devrions tous connaître.

Gynécologie et oncologie gynécologique: Michael D. Mueller décrit les succès de la vaccination quadrivalente anti-HPV, qui a conduit à une nette réduction du risque de cancer invasif du col de l’utérus au sein de la population. Le nouveau vaccin nonavalent devrait conférer une protection contre les HPV à haut risque. Malheureusement, la couverture vaccinale est faible en Suisse, s’élevant à 52%, et les coûts des dépistages des HPV à haut risque ne sont pas pris en charge par l’assurance de base obligatoire, raison pour laquelle un frottis cytologique est le plus souvent encore réalisé. Des améliorations majeures au niveau de la chirurgie gynécologique mini-invasive ont permis de plus courtes ­durées d’hospitalisation, ainsi qu’une plus faible morbidité et mortalité. D’autres progrès ont également été accomplis grâce au concept de ganglion lymphatique sentinelle dans les tumeurs gynécologiques et à la classification génétique moléculaire dans le cancer de l’endomètre. Le conseil et le traitement personnalisés gagnent de ce fait une importance croissante.

Néphrologie: Michel Burnier se concentre sur les succès dans la prévention de la progression de l’insuffisance rénale par le blocage du système rénine-angiotensine. La découverte des effets supplémentaires des inhibiteurs du SGLT2, qui ont initialement été développés pour le traitement du diabète, a abouti à un changement de pratique notable. Les inhibiteurs du SGLT2 ­entraînent une baisse de la pression artérielle, ainsi qu’une réduction de l’acide urique, de la protéinurie et des évènements cardiovasculaires, ce qui influencera durablement la pratique clinique. Parmi les autres ­développements intéressants qui modifieront notre pratique figurent la finérénone, un nouvel antagoniste de l’aldostérone, les nouveaux chélateurs du potassium, le tolvaptan dans la polykystose rénale et le rituximab pour certaines glomérulopathies.

Médecine tropicale et des voyages: Marcel Tanner évoque le long chemin jusqu’au premier vaccin contre le paludisme et les défis futurs. Le 6 octobre 2021, l’OMS a recommandé l’utilisation à large échelle du premier vaccin antipaludique chez les enfants. La période de 40 années nécessaire pour développer le vaccin paraît particulièrement longue dans le contexte de la pandémie du SARS-CoV-2 et du développement de nouvelles technologies.

Ophtalmologie: Klara Landau décrit la tomographie en cohérence optique (OCT) comme un développement majeur des 20 dernières années. La méthode de l’OCT fonctionne en quelque sorte de manière analogue à l’échographie, à la différence qu’elle fait appel non pas aux ultrasons mais à la lumière. Elle permet une représentation in vivo non invasive de différentes structures oculaires en temps réel. Malgré les performances remarquables de l’OCT, il est important de ne pas négliger l’aspect clinique, car son interprétation en dépend, à fortiori lorsque l’on sait que l’OCT est fréquemment réalisée par un assistant. En outre, au cours des 20 dernières années, l’initiative «Vision 2020» de l’OMS ­aurait dû permettre d’atteindre l’objectif d’éliminer la cécité évitable. Bien que la prévalence de la cécité ait nettement diminué, le nombre absolu de personnes aveugles a néanmoins augmenté en raison de la croissance démographique et de l’allongement de l’espérance de vie. Divers procédés d’imagerie dans l’ophtalmologie se révèlent prometteurs dans la perspective de la télémédecine.

Ce tour d’horizon des 20 dernières années est varié et inspirant. Nous espérons que vous prendrez plaisir à le lire.

Image d'en-tête: © Sumie Nomoto | Dreamstime.com;

Published under the copyright license

“Attribution – Non-Commercial – NoDerivatives 4.0”.

No commercial reuse without permission.

See: emh.ch/en/emh/rights-and-licences/