Contenu principal

1200
Retour à la page d'accueil
«Traitement des malformations veineuses»

Traitement des malformations veineuses

Nous avons lu avec grand intérêt la présentation du cas «Localisation inhabituelle d’une malformation veineuse» [1]. On y voit une grande malformation veineuse de la fesse droite, le diagnostic clinique est très bien décrit et également attribué à la nomenclature ISSVA («International Society of the Study of Vascular Anomalies»). Malheureusement, le dernier paragraphe de l’article proclame que la chirurgie est la forme de traitement la plus appropriée et la pratique dans ce cas. Le résultat à court terme est certainement appréciable, mais le suivi semble être extrêmement court en raison de la cicatrice sur la photo.

De nombreuses malformations veineuses, en particulier celles qui ont été chirurgicalement réséquées (notamment les grandes lésions tronculaires comme ici), récidivent au fil des ans, car il est fréquent que l’étendue complète des veines malformées ne puisse être détectée ni par l’imagerie par résonance magnétique ni visuellement peropératoire. Comme dans la référence de Behravesh et al. [2] que les auteurs ont citée dans l’article, la sclérothérapie percutanée mini-invasive est décrite à juste titre comme le traitement standard des malformations veineuses. La plupart des enfants et des adultes que nous évaluons dans le cadre de notre «board des anomalies vasculaires» interdisciplinaire sont traités de manière conservatrice, car les patients sont peu symptomatiques et ne présentent pas de problèmes esthétiques importants. Les traitements interventionnels-radiologiques percutanés, tels que la sclérothérapie percutanée ou la cryo­ablation [3], sont utilisés en particulier pour les malformations veineuses symptomatiques et gênantes sur le plan esthétique. Il est ainsi possible de contrôler des lésions situées dans des endroits délicats de manière peu invasive et sans formation de cicatrices [4]. La chirurgie plastique n’a sa place que pour les lésions superficielles circonscrites ou si la sclérothérapie ne donne pas les résultats escomptés. Les patients présentant une capsule articulaire impliquée et une hémarthrose récidivante (qui entraîne une arthrose progressive analogue à celle d’un patient hémophile) doivent toujours être évalués de manière interdisciplinaire avec un orthopède afin d’évaluer une éventuelle résection chirurgicale [5].

a Bilddiagnostik und Intervention, Universitäts-­Kinderspital Zürich, Zürich

b Institut für diagnostische und interventionelle Radiologie, Universitätsspital Zürich, Zürich

Réplique

Les auteurs ont renoncé à écrire une réplique.

Les auteurs ont déclaré ne pas avoir d’obligations financières ou personnelles en rapport avec l’article soumis.

Image d'en-tête: © Thomas Gowanlock | Dreamstime.com

1 Bakzaza O, Boukhabrine MK. Localisation exceptionnelle d’une malformation veineuse. Forum Med  Suisse. 2021;21(31–32):556.
2 Behravesh S, Yakes W, Gupta N, Naidu S, Chong BW, Khademhosseini A, Oklu R. Venous malformations: clinical diagnosis and treatment. Cardiovasc Diagn Ther. 2016;6(6):557–69.
3 Carabin J, Bouhamama A, Vaz G, Cuinet M, Ricoeur A, Thibaut A, et al. Percutaneous Cryoablation of Symptomatic Intramuscular Venous Malformation. J Vasc Interv Radiol. 2020;31(4):558–63.e3.
4 Schmidt VF, Masthoff M, Goldann C, Deniz S, Öcal O, Häberle B, et al. Percutaneous Sclerotherapy of Venous Malformations of the Hand: A Multicenter Analysis. Cardiovasc Intervent Radiol. 2021;44(10):1543–50.
5 Gnannt R, Guggenberger R, Mueller DA, Neuhaus K, Aufdenblatten C, Theiler M, et al. MR Features of Juxta-Articular Venous Malformations of the Knee to Predict the Clinical Outcome of Sclerotherapy. J Vasc Interv Radiol. 2020;31(4):551–7.

Published under the copyright license

“Attribution – Non-Commercial – NoDerivatives 4.0”.

No commercial reuse without permission.

See: emh.ch/en/emh/rights-and-licences/