access_time Publié 23.03.2019

Adaptation à la chance, mais aussi à la ­malchance

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Plume suisse

Adaptation à la chance, mais aussi à la ­malchance

23.03.2019

Dans une nouvelle étude [1], des chercheurs de l’université de Bâle confirment que même en cas de grands évènements de chance (admettons un gain considérable au loto) ou d’évènements de malchance ou de pertes (par ex. perte d’emploi en raison d’une fermeture d’hôpital), le phénomène d’«adaptation émotionnelle» [2] fait qu’après un évènement heureux, les individus en reviennent à nouveau rapidement à l’ancienne échelle joie-soucis.

Fort heureusement, la plupart des individus parviennent à nouveau aussi à se réjouir sur le plan émotionnel après une perte, et la majorité des personnes touchées retrouvent leurs états d’esprit normaux. L’éventail émotionnel du vécu pourrait donc être prédéterminé (de façon génétique ou acquise) et être relativement constant. D’après les chercheurs bâlois, une méconnaissance de cette adaptation émotionnelle pourrait, à plus long terme, amener les individus à prendre de mauvaises décisions, car ils évaluent mal le bénéfice subjectif. Si vous aviez pris en compte l’«adaptation» ou si vous aviez pu la pronostiquer correctement, vous auriez peut-être pris une autre décision. Un patient X aurait-il alors finalement accepté de se soumettre à un traitement accablant? Un couple aurait-il quand même décidé de se marier s’il avait pu estimer de manière plus correcte l’effet d’adaptation (voire d’usure) au cours des années suivantes?

L’espoir d’une vie plus heureuse, même en cas de correction ultérieure, pourrait toutefois, en fonction de la situation, constituer un facteur de motivation majeur pour par ex. concrétiser une idée ou encore créer une entreprise, autrement dit un facteur essentiel pour les processus de renouveau, sur le plan individuel et sociétal.

1 J Eur Econ Assoc. (2019)

2 Lazarus RS. Emotion and Adaptation. Oxford University Press, First Edition, Later Printing (1991), ISBN-13: 978-0195092660.

Rédigé le 18.02.2019

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 23.03.2019

Adaptation à la chance, mais aussi à la ­malchance

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close