access_time Publié 26.04.2019

Technique chirurgicale alternative à la dérivation gastrique classique

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Pour les médecins hospitaliers

Technique chirurgicale alternative à la dérivation gastrique classique

26.04.2019

L’alternative chirurgicale à la dérivation («bypass») gastrique classique (dérivation gastrique Roux-en-Y [DGRY], fig. 1) la plus fréquente et qui a été abordée ­plusieurs fois dans le «Sans détour» est la gastrectomie en manchon («sleeve»). Hormis une augmentation possible de la fréquence du reflux gastro-œsophagien et de l’œsophage de Barrett, la gastrectomie en manchon est au minimum non-inférieure à la DGRY, qui est une ­intervention plus complexe.

Une autre simplification, mais moins rigoureuse, de la technique opératoire semble également être équivalente à la DGRY (fig. 2): dans une étude randomisée réalisée en France, les ­résultats de 129 patients ayant subi un mini-bypass gastrique, ou «one anastomosis gastric bypass» (OAGB), ont été comparés à ceux de 124 patients ayant subi une DGRY. Après 2 ans, la perte de poids et les améliorations métaboliques étaient identiques dans les deux groupes.

Les patients avec une anse biliopancréatique longue (200 cm) semblaient toutefois présenter davantage de symptômes de malabsorption (stéatorrhée et diarrhée). Il existe ainsi de plus en plus d’options dans la chirurgie de l’obésité, et des adaptations techniques suivront sans doute. Pour mémoire, la gastrectomie en manchon est également illustrée (fig. 3).

Lancet 2019

Rédigé le 01.04.2019

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 26.04.2019

Technique chirurgicale alternative à la dérivation gastrique classique

Verpassen Sie keinen Artikel!

close