access_time Publié 15.03.2019

Administration anténatale de glucocorticoïdes dans le contexte des accouchements prématurés

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Toujours dignes d'être lus

Administration anténatale de glucocorticoïdes dans le contexte des accouchements prématurés

15.03.2019

Dans le cadre d’une étude randomisée et contrôlée, 213 femmes de Nouvelle-Zélande avec menace d’accouchement prématuré ont reçu soit de la bétaméthasone soit un placebo. Les deux groupes ont également reçu un tocolytique afin de repousser l’accouchement ­d’encore 48–72 heures. L’administration de corticoïdes a réduit la fréquence du syndrome de détresse respiratoire (de 26% à 9%), qui était à l’époque aussi appelé «syndrome des membranes hyalines». Ce traitement a donc entraîné une réduction impressionnante de deux tiers non ­seulement du syndrome de détresse respi­ratoire, mais également de la mortalité périnatale (de 18% à 6%). Plus tard, il a en plus été découvert que l’administration de glucocorticoïdes diminuait également la fréquence des hémorragies intracérébrales.

Pediatrics. 1972;50(4):515–25.

Rédigé le 10.02.2019

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 15.03.2019

Administration anténatale de glucocorticoïdes dans le contexte des accouchements prématurés

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close