access_time Publié 04.02.2019

Toxicité antibiotique découverte et décryptée en préclinique!

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Cela nous a réjouis

Toxicité antibiotique découverte et décryptée en préclinique!

04.02.2019

La polymyxine est un antibiotique exceptionnellement efficace contre les agents pathogènes à Gram ­négatif, mais elle conduit à une lésion rénale aiguë dans plus de 60% des cas, surtout au niveau du tubule rénal proximal. Au moyen de primocultures in vitro de cellules rénales humaines issues de biopsies rénales ainsi que de leur intégration dans un système microphysiologique artificiel (avec perfusion et collecte des écoulements pour analyse), le mécanisme de la toxicité de la polymyxine et la tolérance des analogues de la polymyxine (avec bactéricidie conservée) ont pu être testés (voir figure). Cette technologie est appelée «organe sur puce». Les auteurs ont trouvé que la polymyxine perturbe en premier lieu la biosynthèse du cholestérol et par ce biais, l’intégrité des structures membranaires cellulaires. Les deux analogues testés n’ont pas présenté de toxicité pertinente et doivent désormais être testés cliniquement. Une avancée positive au regard de la crise mondiale des (résistances aux) antibiotiques.

JCI Insight 2018

Rédigé le 02.01.2018

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 04.02.2019

Toxicité antibiotique découverte et décryptée en préclinique!

Verpassen Sie keinen Artikel!

close