access_time Publié 21.05.2019

Sur les traces de l’effet cardiaque des inhibiteurs du SGLT2 – même sans diabète!

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Nouveautés dans le domaine de la ­biologie

Sur les traces de l’effet cardiaque des inhibiteurs du SGLT2 – même sans diabète!

21.05.2019

Comme pour le ralentissement de l’insuffisance rénale sous inhibiteurs du SGLT2 («cotransporteur sodium-glucose de type 2») (voir ci-dessus), il existe également de nouveaux résultats surprenants concernant l’action myocardique de ces substances. Le «Sans détour» [1] avait déjà fait état de l’effet positif des perfusions de corps cétoniques (bêta-hydroxybutyrate) sur la fonction cardiaque de souris avec endommagement myocardique mais au demeurant en bonne santé. Dans une étude en double aveugle contrôlée contre placebo, des porcs non diabétiques atteints d’insuffisance cardiaque chronique (modèle d’ischémie) ont été traités durant 2 mois par un inhibiteur du SGLT2 (empagliflozine [Jardiance®]), ce qui n’a pas eu d’effet sur le glucose plasmatique mais a conduit, comme chez l’être humain, à une augmentation de 4 fois de la concentration sanguine de corps cétoniques [2].

Sous empagliflozine, une amélioration significative des pri­ncipaux paramètres cardiaques (diamètre du ventricule gauche, contractilité, fraction d’éjection) a été constatée à l’échocardiographie (et à l’IRM). De même, l’«activité neurohumorale» accrue a été réduite. Les cardiomyocytes ont absorbé six fois plus de corps cétoniques et il paraît dès lors probable que l’empagliflozine n’agisse pas directement, mais via la cétogenèse stimulée.

Comme cela avait déjà été mentionné [1], il serait urgent d’évaluer le régime cétogène (et/ou l’inhibition du SGLT2) dans le traitement de l’insuffisance cardiaque humaine chez les patients avec et sans diabète sucré.

1 Forum Med Suisse 2019

2 JACC 2019

Rédigé le 20.04.2019

Photo: © Rimma Bondarenko - Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 21.05.2019

Sur les traces de l’effet cardiaque des inhibiteurs du SGLT2 – même sans diabète!

Verpassen Sie keinen Artikel!

close