access_time Publié 17.05.2019

Dénosumab ou bisphosphonates en tant que traitement de première ligne en cas ­d’ostéoporose?

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Pertinents pour la pratique

Dénosumab ou bisphosphonates en tant que traitement de première ligne en cas ­d’ostéoporose?

17.05.2019

Intéressons-nous à nouveau exceptionnellement à une méta-analyse: une analyse de 10 études randomisées et contrôlées avec comparaison directe du dénosumab et des bisphosphonates a révélé un effet plus prononcé du dénosumab sur la densité minérale osseuse au niveau du rachis lombaire, de l’ensemble de la hanche et du col du fémur. Toutefois, à l’exception d’une des 10 études, aucune différence n’a été constatée au niveau du taux de fractures (12 mois).

Il ne semble donc pas y avoir d’avantage convaincant dans la comparaison limitée à court terme, et les préférences et expériences personnelles peuvent être prises en compte dans le choix du traitement de première ligne. Le syndrome post-perfusion associé aux bisphosphonates d’une part et l’effet rebond après l’arrêt du dénosumab d’autre part sont des facteurs essentiels (parmi d’autres) dont il convient de tenir compte lors de la prise de décision.

JCEM 2019

Rédigé le 15.04.2019

Photo: ID 124449884 © Pop Nukoonrat | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 17.05.2019

Dénosumab ou bisphosphonates en tant que traitement de première ligne en cas ­d’ostéoporose?

Verpassen Sie keinen Artikel!

close