access_time Publié 02.06.2019

L’EFFORT a payé

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Plume suisse

L’EFFORT a payé

02.06.2019

La malnutrition a un impact négatif sur l’évolution à court terme et à long terme de différents groupes de patients hospitalisés. Pour les lecteurs qui s’occupent de tels patients mais ne sont pas au fait des détails de la recherche en nutrition hospitalière, les informations publiées au cours des 20 dernières années prêtaient à confusion: Une intervention diététique améliore-t-elle l’évolution? Voie entérale/parentérale? Unités de soins intensifs chirurgicaux ou non-chirurgicaux? Débuter immédiatement ou attendre? Voilà autant de questions auxquelles des réponses contradictoires étaient souvent apportées!

Dans une grande étude multicentrique réalisée en Suisse (étude EFFORT) chez plus de 2000 patients hospitalisés pour des raisons non-chirurgicales (sur 5000 patients ayant fait l’objet d’un dépistage au moyen d’un score nutritionnel, «Nutritional Risk Screening» [NRS] 2002), le groupe expérimental a reçu une thérapie nutritionnelle intensive prédéfinie et le groupe contrôle a reçu les repas normaux de l’hôpital.

Avec un âge moyen des patients de près de 73 ans et une durée moyenne d’hospitalisation de 9 jours, la mortalité à 30 jours toutes causes confondues était plus faible dans le groupe interventionnel (7%) que dans le groupe contrôle (10%, «number needed to treat» = env. 33, p = 0,011). Il n’y avait toutefois pas de différence au niveau des principales autres composantes du critère d’évaluation combiné, telles que les complications sévères de tous types, les admissions en unité de soins intensifs et les ré-hospitalisations.

L’impossibilité de réaliser une telle étude, au demeurant irréprochable sur le plan méthodologique, en aveugle (avec une prise en charge certainement plus intensive dans le groupe interventionnel) apporte sans doute un facteur d’incertitude dans l’évaluation quantitative du résultat.

Lancet 2019

Rédigé le 08.05.2019

Photo: ID 101851215 © Rawpixelimages | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 02.06.2019

L’EFFORT a payé

Verpassen Sie keinen Artikel!

close