access_time Publié 01.04.2019

Anticoagulants d’action directe: la dose ­recommandée semble être la meilleure!

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Pertinents pour la pratique

Anticoagulants d’action directe: la dose ­recommandée semble être la meilleure!

01.04.2019

Dans une cohorte de patients (n = 8425) s’étant vus prescrire des nouveaux anticoagulants oraux en raison d’une fibrillation auriculaire non valvulaire entre 2011 et 2017, il a été évalué combien de patients ont été traités avec une dose réduite, contrairement aux recommandations des fabricants, en raison d’effets indésirables hémorragiques effectifs ou redoutés.

Eh bien pas moins de 40%! Malheureusement, les critères d’évaluation directs/indirects suivants ont eux aussi augmenté de manière significative: taux accrus d’accidents vasculaires cérébraux, d’infarctus du myocarde et de mortalité. En accord avec d’autres études, le risque hémorragique n’a pas diminué en cas d’administration de doses plus faibles, mais il a au contraire même augmenté de manière significative.

Les raisons ne sont pas claires: il pourrait s’agir d’un sous-groupe avec généralement des motifs hémorragiques plus nombreux et plus sévères, qui ont continué à s’accentuer au cours du traitement indépendamment de la dose.

Am J Med 2019

Rédigé le 18.02.2019

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 01.04.2019

Anticoagulants d’action directe: la dose ­recommandée semble être la meilleure!

Verpassen Sie keinen Artikel!

close