access_time Publié 02.05.2019

Correction de l’acidose métabolique dans le cadre de l’insuffisance rénale chronique

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Pertinents pour la pratique

Correction de l’acidose métabolique dans le cadre de l’insuffisance rénale chronique

02.05.2019

L’acidose métabolique chronique est fréquente dans les stades avancés de l’insuffisance rénale chronique. Les patients présentent une rétention d’acide (protons) due à une sécrétion tubulaire de protons restreinte, par ex. lorsque la maladie rénale touche majoritairement le tubule distal, et – avant tout – en raison de la synthèse et de l’excrétion réduites d’ammoniaque (NH4+). L’acidose métabolique dans le cadre des maladies rénales chroniques constitue un facteur pathogène central pour la maladie osseuse (ostéoporose) et la perte de masse musculaire (sarcopénie), et elle accélère en soi la progression de la maladie rénale à son origine.

Jusqu’à présent, nous pouvons corriger l’acidose au moyen d’un apport basique (avant tout bicarbonate de sodium [NaHCO3]). Toutefois, la charge en sodium (expansion volémique) et la formation de dioxyde de carbone (CO2) dans l’estomac sont problématiques. Dans le cadre d’une étude comparative en double aveugle, un polymère liant l’acide chlorhydrique (HCl) dans le tractus gastro-intestinal administrable par voie orale ­(Veverimer, dose: 6 g/jour) a permis de corriger l’acidose métabolique du moins partiellement (augmentation du bicarbonate de >4 mmol/l) sur 12 semaines chez 124 patients ([HCO3–]p 12–20 mmol/l) atteints d’acidose contre 89 patients pour le placebo (n = 89). Des effets indésirables gastro-intestinaux (diarrhées, flatulences) sont survenus chez 13% des patients traités par Veverimer, contre 5% pour le placebo.

Il s’agit là de résultats très encourageants!

Lancet 2019

Rédigé le 06.04.2019

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 02.05.2019

Correction de l’acidose métabolique dans le cadre de l’insuffisance rénale chronique

Verpassen Sie keinen Artikel!

close