access_time Publié 13.09.2018

Davantage de chutes (et de fractures osseuses) suite au bypass gastrique

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Pertinents pour la pratique

Davantage de chutes (et de fractures osseuses) suite au bypass gastrique

13.09.2018

Un peu plus de 3 ans après un bypass gastrique (Roux-en-Y), les patients présentent un taux accru de fractures ostéoporotiques (mieux: de fragilité; taux env. un tiers plus élevé), et ce indépendamment de l’ampleur de la réduction du poids, de la présence d’un diabète de type 2 ou de la supplémentation en vitamine D ou en calcium. Le groupe de contrôle était composé de patients avec un poids comparable au début de l’étude, eux-mêmes répartis dans des groupes avec ou sans diabète sucré. Le risque augmente avec le temps, même si la méthode de l’étude (étude de cohorte rétrospective) n’a pas permis de déterminer clairement l’ampleur exacte du risque. La cause principale de cette tendance accrue aux fractures est surprenante et reste encore incomprise sur le plan mécanique: les patients chutent bien plus souvent!

Selon vous, quelles pourraient en être les raisons? Ecrivez sur notre blog

JBMR 2018.

Rédigé le 22.08.2018

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 13.09.2018

Davantage de chutes (et de fractures osseuses) suite au bypass gastrique

Verpassen Sie keinen Artikel!

close