access_time Publié 31.05.2019

Des «-omiques» omniprésentes et ­complémentaires

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Nouveautés dans le domaine de la ­biologie

Des «-omiques» omniprésentes et ­complémentaires

31.05.2019

Le carcinome colorectal est le troisième cancer le plus fréquent à travers le monde. Les analyses génomiques (ADN), transcriptomiques (ARN) et protéomiques (cartographie protéique) de ces tumeurs ont permis d’établir leur forte hétérogénéité moléculaire. Dans le tissu tumoral et dans le tissu normal environnant de 110 patients atteints de carcinome colorectal, les trois analyses «-omiques» citées (et quelques analyses supplémentaires) ont pour la première fois été utilisées de façon combinée.

Et elles ont livré un vaste trésor: les chercheurs ont ainsi identifié de nouvelles protéines associées au cancer (néoantigènes), qui pourraient constituer des biomarqueurs sensibles. En outre, de nouvelles connaissances ont également été acquises sur de nouvelles mutations augmentant l’oncogénicité («drivers»), avec l’identification de neufs points d’attaque pour le traitement ou son application individualisée.

Cell 2019

Rédigé le 07.05.2019

Photo: ID 5569187 © Olivier Le Queinec | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 31.05.2019

Des «-omiques» omniprésentes et ­complémentaires

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close