access_time Publié 27.05.2019

Epigénétique réversible

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Cela nous a également interpellés

Epigénétique réversible

27.05.2019

A ce jour, 559 personnes ont voyagé dans l’espace et huit d’entre elles y sont restées plus de 300 jours. A quel point les séjours de longue durée destinés à explorer/coloniser d’autres corps célestes sont-ils sûrs?

Deux jumeaux identiques travaillent à la NASA en tant qu’astronautes et l’un d’entre deux a passé 340 jours à bord de la Station spatiale internationale. Cette constellation particulière a été utilisée pour mener une étude extrêmement intensive sur les effets des séjours prolongés dans l’espace. Durant le séjour, la majorité des paramètres biologiques (entre autres différents paramètres des fonctions immunitaires) n’ont pas changé. Toutefois, la méthylation de l’ADN (l’une des caractéristiques des modifications épigénétiques) et la longueur des télomères (un raccourcissement serait un indicateur d’une mort cellulaire prochaine) ont augmenté. Par ailleurs, des changements ont été observés au niveau de la composition du microbiome intestinal, de l’épaisseur de la rétine, des paramètres de la paroi carotidienne et du poids corporel. Une grande partie de ces altérations pourrait être la conséquence de la redistribution du volume extracellulaire/du changement diététique.

Dans les 6 mois suivant le retour, pratiquement tous les paramètres génétiques et non-génétiques se sont normalisés, mais pas certaines lésions de l’ADN, qui sont probablement la conséquence de l’exposition accrue aux radiations.

Science 2019

Rédigé le 14.04.2019

Photo: ID 109340140 © Tomert | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 27.05.2019

Epigénétique réversible

Verpassen Sie keinen Artikel!

close