access_time Publié 22.01.2018

Surprise: ­remyélinisation en cas de sclérose en plaques!

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Surprise: ­remyélinisation en cas de sclérose en plaques!

22.01.2018

Dans la sclérose en plaques, une réponse du système immunitaire inné déclenche une réaction inflammatoire vis-à-vis d’un antigène inconnu. Il en résulte une démyélinisation et un endommagement des oligodendrocytes (la myéline est une extension de la membrane des oligodendrocytes). Au niveau de la lésion, il y a certes des oligodendrocytes indifférenciés qui seraient capables de régé­nérer et donc réparer la lésion de la myéline, mais comme le montre l’évidence clinique, ce potentiel semble malheureusement assez ­limité.

Le fumarate de clémastine est un antihistaminique également autorisé en Suisse (Tavegyl®). Il franchit la barrière hémato-encéphalique et peut (études chez l’animal) favoriser la remyélinisation non pas par modulation du système immunitaire, mais par stimulation de la production de myéline via l’induction de la différenciation des oligodendrocytes immatures. Dans une étude randomisée en double aveugle, le fumarate de clémastine (2× 5,6 mg/jour par voie orale durant 150 jours) a entraîné une amélioration impressionnante de la conduction nerveuse dans le nerf optique (interprétée comme un signe de remyélinisation) chez des patients atteints de névrite du nerf optique et de sclérose en plaques.

Ses effets indésirables: hormis la fatigue, aucun.

Lancet. 2017;390(10111):2481–9.

Rédigé le 08.12.2017

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 22.01.2018

Surprise: ­remyélinisation en cas de sclérose en plaques!

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close