access_time Publié 13.06.2019

Attendre en médecine: souvent une bonne idée

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Pertinents pour la pratique

Attendre en médecine: souvent une bonne idée

13.06.2019

Les patients diabétiques sont exposés à un risque accru de rétinopathie diabétique. L’œdème maculaire diabétique, qui est du moins en partie la conséquence d’une perturbation de la barrière hémato-rétinienne et peut survenir à n’importe quel stade de la rétinopathie diabétique, est la principale cause de la perte de l’acuité visuelle.

La meilleure stratégie thérapeutique n’était pas connue. Plus de 700 patients avec œdème maculaire mais acuité visuelle encore préservée ont été randomisés prospectivement dans l’un des trois groupes suivants: traitement par inhibiteur du «vascular endothelial growth factor» (VEGF) (aflibercept, jusqu’à une administration toutes les 4 semaines), photocoagulation au laser (jusqu’à une séance toutes les 13 semaines) ou uniquement observation/surveillance (contrôle initialement après 4 semaines, puis toutes les 8 semaines).

Dans cette étude, il a été prédéfini qu’un passage au traitement par aflibercept aurait lieu si les contrôles ­révélaient une diminution de l’acuité visuelle (ce qui a été le cas chez 25% des patients du groupe sous observation et chez 34% des patients du groupe traité par ­laser). Après 2 ans, une perte de l’acuité visuelle répondant au critère de l’étude a été constatée chez env. ­­1 ­patient sur 6 dans chaque groupe. Ainsi, adopter une ­attitude attentiste et réaliser des injections intravitréennes d’anti-VEGF uniquement en cas de besoin représente la stratégie de choix actuelle.

JAMA 2019

Rédigé le 23.05.2019, sur indication du Prof. K. Neftel (Gléresse).

Photo: ID 144389157 © Zsv3207 | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 13.06.2019

Attendre en médecine: souvent une bonne idée

Verpassen Sie keinen Artikel!

close