access_time Publié 14.07.2020

Apparition accrue de la trachéobronchomalacie

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Sans détour

Apparition accrue de la trachéobronchomalacie

14.07.2020

Sur le plan clinique, il s’agit d’un effondrement (principalement expiratoire) de la trachée et des bronches à la suite d’une atrophie du tissu cartilagineux, voire d’une nécrose. Dans une analyse rétrospective portant sur environ 150 patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et 310 patients souffrant d’asthme de longue date, l’application à long terme de stéroïdes topiques a été associée à une probabilité trois fois plus élevée de développer une trachéobronchomalacie. Cet effet était spécifique aux glucocorticoïdes après correction de diverses variables et dépendait de la durée du traitement en mois. Parmi les autres facteurs de risque, citons l’âge, le reflux gastro-­œsophagien et – étonnamment – malheureusement aussi les antagonistes muscarinergiques à action prolongée.


Shah V, Husta B, Mehta A, et al. Association Between Inhaled Corticosteroids and Tracheobronchomalacia. Chest. 2020 Jun;157(6):1426-1434. Epub 2020 Jan 21.

© Clearvista | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 14.07.2020

Apparition accrue de la trachéobronchomalacie

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close