access_time Publié 05.11.2020

Autorisation rapide: pas toujours une bonne idée

Prof. Dr méd. Reto Krapf

COVID-19 Sans détour

Autorisation rapide: pas toujours une bonne idée

05.11.2020

En l’absence de médicaments éprouvés et largement testés, la pandémie de SARS-CoV-2 a conduit à l’autorisation accélérée de médicaments et de tests diagnostiques. Mais attention: les autorisations accélérées à la fois en Europe («European Medicines Agency» [EMA]) et aux Etats-Unis («Food and Drug Administration» [FDA]) ont dans un tiers des cas conduit à l’autorisation de médicaments de faible pertinence thérapeutique par rapport aux autorisations ordinaires. C’est ce qu’a révélé une analyse rétrospective menée par cinq groupes d’évaluation indépendants, mais en partie ­publics. L’évaluation n’a pas (encore) porté sur les autorisations dans le cadre du COVID-19.

Une faible pertinence thérapeutique est à la fois synonyme de faible bénéfice, d’espoirs déçus et d’effets ­indésirables inutiles.

 

BMJ. 2020, doi.org/10.1136/bmj.m3434

Photo: BSIP SA, Alamy Stock Photo

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 05.11.2020

Autorisation rapide: pas toujours une bonne idée

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close