access_time Publié 23.06.2020

De haut en bas sur le front de la thérapie

Prof. Dr méd. Reto Krapf

COVID-19 Sans détour

De haut en bas sur le front de la thérapie

23.06.2020

Comme les lectrices et les lecteurs du «Sans détour» l’ont certainement appris des médias, l'étude publiée au Lancet sur les effets et les effets secondaires de la chloroquine/hydroxychloroquine avec ou sans antibiotique macrolide [1], dont nous avons également parlé ici, a été retirée. L’absence de preuves d’un effet préventif et/ou thérapeutique ne semble pas changer, mais il est probable que les effets secondaires – quelle qu’en soit la raison – aient été exagérés.

Sur la base de cette expérience nous constatons dans un autre contexte, sans nous faire d’illusions, que selon une étude britannique [3] pas encore publiée, sauf dans les médias grand public, la dexaméthasone (6 mg par jour) est censée réduire la mortalité du COVID-19 chez les patients sous respiration artificielle ou sous oxygène (risque relatif de 0,66).

  1. Mehra M, Desai S, Ruschitzka F, Patel A. Hydroxychloroquine or chloroquine with or without a macrolide for treatment of COVID-19: a multinational registry analysis. Lancet 2020.
  2. WHO welcomes preliminary results about dexamethasone use in treating critically ill COVID-19 patients. WHO. 16 June 2020.

Foto: BSIP SA, Alamy Stock Photo

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 23.06.2020

De haut en bas sur le front de la thérapie

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close