access_time Publié 30.06.2020

Effets secondaires neurologiques à long terme de la thérapie prénatale aux glucocorticoïdes

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Sans détour

Effets secondaires neurologiques à long terme de la thérapie prénatale aux glucocorticoïdes

30.06.2020

Les glucocorticoïdes prénataux sont administrés à la mère lors de naissances prématurées menacées/prévisibles afin de réduire la morbidité et la mortalité infantiles. À l'exception d'hyperglycémies relativement fréquentes, le plus souvent transitoires, les mères tolèrent bien ces thérapies sur le long terme. Mais pas nécessairement leurs enfants. Une très grande base de données en Finlande, avec un suivi de près de six ans, vient d'être évaluée:

Chez plus de 12% des enfants (sujets contrôle sans glucocorticoïdes: 6,5%), cette thérapie a entraîné des troubles neurologiques et comportementaux détectables et de longue durée (tous les types de ces troubles ont été inclus dans l'étude). La plupart des recommandations déconseillent l'administration de glucocorticoïdes après la 34e semaine de grossesse, car le rapport risques/bénéfices ne justifierait alors plus cette indication.

Räikkönen K, Gissler M, Kajantie E. Associations Between Maternal Antenatal Corticosteroid Treatment and Mental and Behavioral Disorders in Children. JAMA. 2020 May 19;323(19):1924-1933.

© Darya Petrenko | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 30.06.2020

Effets secondaires neurologiques à long terme de la thérapie prénatale aux glucocorticoïdes

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close