access_time Publié 21.04.2020

Haute infectiosité du SARS-CoV-2 au stade pré-symptomatique

Prof. Dr méd. Reto Krapf

COVID-19 Sans détour

Haute infectiosité du SARS-CoV-2 au stade pré-symptomatique

21.04.2020

Selon les calculs et les observations chinoises (entre-autre chez 77 couples avec transmission interhumaine), les observations précédentes d'infectiosité chez des patients COVID-19 asymptomatiques ou pré-symptomatiques sont indirectement confirmées et étendues. La charge virale dans les prélèvements de gorge et donc l'infectiosité était la plus élevée peu avant l'apparition (vers la fin de la période d'incubation) et au début des premiers symptômes. Au total, 44% (!) des infections secondaires ont été attribuées de manière plausible à des contacts humains asymptomatiques ou même pré-symptomatiques (cas dits «index»).

Ces observations donnent une importance renouvelée à la politique d'hygiène personnelle, au maintien de la distance sociale et à une protection étendue de soi-même et des autres (masques).

He X, Lau EHY, Wu P et al. Temporal dynamics in viral shedding and transmissibility of COVID-19. Nat Med. 2020 Apr 15 [Epub ahead of print].

Photo: © Mikhail Abramov | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 21.04.2020

Haute infectiosité du SARS-CoV-2 au stade pré-symptomatique

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close