access_time Publié 09.04.2020

Sans détour n°17/18, 2ème partie

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Sans détour

Sans détour n°17/18, 2ème partie

09.04.2020

«Sans détour» et  COVID-19

«Sans détour» vous informe dès maintenant de manière actuelle et continue sur COVID-19. Abonnez-vous à la newsletter du FMS Journal Club sur newsletter.emh.ch, lisez les articles «online first» dans le magazine en ligne sur medicalforum.ch/fr/online-magazine ou écoutez des articles sélectionnés dans des podcasts spéciaux sur COVID-19 sur emh.ch/podcast ou sur votre app podcast sous «EMH Journal Club».

Cela nous a également interpellés

Effet placebo du Viagra et al.

Les inhibiteurs de la phosphodiestérase 5 sont efficaces contre la dysfonction érectile, définie de manière plus ou moins précise, comme l’indique également la présente méta-analyse. Et ils sont même significativement plus efficaces que le placebo. Sans surprise, il existe néanmoins un effet placebo significatif, et ce avant tout en cas de psychopathologie préexistante, concrètement dans le cadre d’un syndrome de stress post-traumatique. D’après cette interprétation d’études, les inhibiteurs de la phosphodiestérase 5 ne seraient pas plus efficaces et pas moins efficaces que le placebo après une prostatectomie.

JAMA Netw Open. 2020, doi.org/10.1001/jamanetworkopen.2020.1423
Rédigé le 21.03.2020.

 

Complications cardiovasculaires tardives du traitement du lymphome

A l’échelle mondiale, plus de 500 000 nouveaux cas de lymphome non hodgkinien seraient diagnostiqués chaque année. Le traitement de première ligne repose depuis plus de quatre décennies sur une association de cyclophosphamide, d’adriamycine, de vincristine et de prednisone (CHOP), avec ou sans l’anticorps anti-CD20 rituximab (R-CHOP). Ces traitements d’association éprouvés de longue date sont efficaces: le taux de survie à 5 ans est supérieur à 70%. Toutefois, les anthracyclines, mais aussi le cyclophosphamide en tant que substance alkylante, présentent une cardiotoxicité directe. Cette dernière se manifeste principalement par une dysfonction ventriculaire gauche (dilatative) survenant souvent des années plus tard. Lorsqu’une surveillance cardiologique systématique était prévue et mise en œuvre dans le suivi, le taux des insuffisances cardiaques diagnostiquées chez ces patients est passé d’1,6% (cas cliniquement documentés) à plus de 4,6%.

Un diagnostic précoce et donc la nécessité d’une surveillance cardiologique sont essentiels pour ralentir la progression vers les stades avancés de l’insuffisance cardiaque.

Lancet Haematol. 2020, doi.org/10.1016/S2352-3026(20)30031-4
Rédigé le 21.03.2020.

 

Les souffrances du jeune Werther: version actualisée

Ce roman de Goethe a donné lieu à une augmentation du taux de suicides, qui n’a certes pas été documentée par des statistiques médicales précises mais était tout de même nettement perceptible au sein de la société. La couverture médiatique de suicides de personnalités connues ou de célébrités a encore le même effet au 21e siècle. La description dans les médias du choix de la méthode de suicide de ces personnes était suivie d’une utilisation accrue de la même méthode. Les auteurs recommandent des directives de publication plus restrictives pour les médias ...

BMJ. 2020, doi.org/10.1136/bmj.m575
Rédigé le 22.03.2020.

Pour les médecins hospitaliers

Antibiotiques pour les enfants avec pneumonie communautaire?

Durant l’enfance également, des antibiotiques sont souvent prescrits à l’aveugle en cas de pneumonie communautaire. Une étude de cohorte prospective a tenté de ­déterminer si ces antibiotiques apportent au juste un avantage, du moins pour les formes légères (prise en charge ambulatoire après évaluation dans un service d’urgences). Sur plus de 1100 enfants évalués, précisément la moitié ont dû être hospitalisés en raison d’une présentation plus sévère. Parmi les enfants pris en charge en ambulatoire, certains ont dû être exclus en raison d’une antibiothérapie préalable ou de données de suivi insuffisantes, si bien que près de 340 enfants ont finalement pu être évalués. Dans cette étude, l’antibiothérapie à l’aveugle n’était pas supérieure à la non-prescription d’antibiotiques, du moins si l’on se base sur les échecs thérapeutiques. Un échec thérapeutique était défini comme la nécessité d’une hospitalisation ultérieure (dans les deux groupes 3,4%) ou la nécessité d’une réévaluation avec initiation d’une antibiothérapie ou changement de l’antibiothérapie. La qualité de vie décrite par les parents était également similaire dans les deux groupes. Dans ce sous-groupe d’enfants (âge médian d’environ 3⅓ ans), il est dès lors possible (et nécessaire?) de renoncer à une antibiothérapie primaire et surtout à l’aveugle.

Pediatrics 2020, doi.org/10.1542/peds.2019-3138
Rédigé le 21.03.2020.

Quel est votre diagnostic différentiel?

Un agriculteur grec de 65 ans souffre depuis un mois de vertiges orthostatiques (allant jusqu’à la perte de connaissance) et d’une fatigue sévère. Il a une apparence cachectique, ses muqueuses et sa peau sont ­foncées ou brunes. La radiographie thoracique et la ­tomodensitométrie (TDM) thoracique révèlent une opacité ronde mesurant bien 2 × 2 cm et une lymphadénopathie médiastinale non calcifiée. Quel diagnostic de suspicion ou diagnostic différentiel posez-vous?

A    Carcinome bronchique métastatique
B    Tuberculose
C    Histoplasmose
D    Sarcoïdose
E    Lymphome malin

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 09.04.2020

Sans détour n°17/18, 2ème partie

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close