access_time Publié 16.10.2020

La salive prélevée par soi-même: une source fiable de SARS-CoV-2

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Sans détour COVID-19

La salive prélevée par soi-même: une source fiable de SARS-CoV-2

16.10.2020

L’étude présentée ici est probablement la meilleure étude comparative entre les échantillons de salive prélevés par les patients hospitalisés et ambulatoires atteints de COVID-19 et les échantillons naso-pharyngés prélevés par les professionnels chez les mêmes individus.

Dans les études couplées, le taux de faux négatifs des échantillons de salive prélevés par les patients eux-mêmes était inférieur à celui des prélèvements nasopharyngés effectués par un professionnel de la santé, surtout dans les dix premiers jours suivant l’apparition des symptômes. Même chez les professionnels de santé asymptomatiques, les échantillons de salive étaient plus qu’équivalents à des écouvillons nasopharyngés. Les échantillons de salive prélevés par les patients permettent d’économiser du matériel («personal protective equipment»), sont épidémiologiquement plus sûrs (pas de contact direct entre le patient et le professionnel chargé du prélèvement) et éviteraient un engorgement du système de dépistage (accès aux cabinets, aux services d’urgence et aux autres centres de test).

 

N Engl J Med. 2020, doi.org/10.1056/NEJMc2016359

Foto: BSIP SA, Alamy Stock Photo

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 16.10.2020

La salive prélevée par soi-même: une source fiable de SARS-CoV-2

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close