access_time Publié 11.05.2020

L'antagonisme de l'interleukine-1 contre le SIRS* dans le cadre du SARS**, pour ainsi dire

Prof. Dr méd. Reto Krapf

COVID-19 Sans détour

L'antagonisme de l'interleukine-1 contre le SIRS* dans le cadre du SARS**, pour ainsi dire

11.05.2020

Certains patients atteints d’une forme grave de Covid-19 développent un syndrome d’activation macrophagique ou même un syndrome hémophagocytaire. La voie de l'interleukine-1 joue un rôle important dans les deux cas. Ces observations constituent la base de l'évaluation thérapeutique d’un antagoniste du récepteur de l'interleukine-1 (anakinra: utilisé, en autre, dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde; pas encore approuvé en Suisse).

Dans une étude pilote italienne, des patients non intubés atteints d'une grave maladie COVID-19 et d'une inflammation systémique prononcée (CRP >100 mg/dl, ferritine >900 ng/ml) ont survécu après 21 jours dans 90% des cas, sans anakinra dans 56% des cas. Un certain nombre de critères d'évaluation secondaires ont également soutenu l'utilisation d'anakinra. Une dose élevée d'anakinra (2x 5 mg/kg de poids corporel par jour) était nécessaire pour obtenir ce résultat. Les patients suivaient une thérapie, qualifiée de «standard» par les auteurs, à base d'hydroxychloroquine, de lopinavir et de ritonavir.

* «systemic inflammatory response syndrome»

** «severe acute respiratory syndrome»

Cavalli G, De Luca G, Campochiaro C, et al. Interleukin-1 blockade with high-dose anakinra in patients with COVID-19, acute respiratory distress syndrome, and hyperinflammation: a retrospective cohort study. Lancet Rheumatol. 2020 May 07.

© Koonsiri Boonnak | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 11.05.2020

L'antagonisme de l'interleukine-1 contre le SIRS* dans le cadre du SARS**, pour ainsi dire

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close