access_time Publié 18.04.2020

L’intérêt de stratégies de test plus libérales

Prof. Dr méd. Reto Krapf

COVID-19 Sans détour

L’intérêt de stratégies de test plus libérales

18.04.2020

En Islande, 6% de la population a été testée jusqu’à présent entre la fin février et le 4 avril. Alors que 13% des cas symptomatiques (fièvre, toux) ont été diagnostiqués avec COVID-19, la fréquence dans la population générale était bien inférieure à 1% et est restée stable dans le temps (grâce aux mesures prises). Les enfants de moins de dix ans avaient une probabilité nettement plus faible de détection positive du virus, tant en termes de symptômes que de dépistage général (y compris chez les personnes asymptomatiques). Toujours dans cette étude, les hommes sont surreprésentés par rapport aux femmes en ce qui concerne le COVID-19 (près de 17 contre 11%). Les virus ont été génétiquement séquencés dans un sous-groupe. Ceux-ci ont montré des différences dans les haplotypes des virus «importés» (après un séjour à l’étranger) et à la suite de mutations au cours de l’épidémie islandaise. La mesure selon laquelle les virus mutants du SARS-CoV-2 changent biologiquement (plus pathogènes? moins infectieux?) reste à préciser et pourrait être différente selon les populations ou les régions.

Gudbjartsson DF, Helgason A, Jonsson H, Magnusson OT, Melsted P, Norddahl GL et al. Spread of SARS-CoV-2 in the Icelandic population. N Engl J Med. 2020 Apr 14 [Epub ahead of print].

Foto: © Pierre Jean Durieu | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 18.04.2020

L’intérêt de stratégies de test plus libérales

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close