access_time Publié 08.07.2020

Temps de travail: une étude qui ne peut être interprétée

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Sans détour

Temps de travail: une étude qui ne peut être interprétée

08.07.2020

Il est généralement admis que la réduction du temps de travail des médecins de service entraîne une diminution des erreurs médicales. Une étude menée auprès de médecins de service (333 «residents» en 2e et 3e année après avoir obtenu leur diplômes) dans les unités de soins intensifs pédiatriques américaines a montré le contraire!

Les équipes travaillant de nuit avec un temps de repos de 24 heures (groupe d’intervention) ont été comparés aux équipes travaillant 24 heures d’affilée avec ensuite un temps de repos de 24 heures. Les médecins du groupe d’intervention dormaient plus et travaillaient moins de temps par semaine (un bon 62 versus 68 heures dans le groupe de contrôle). Toutefois, ils ont commis un nombre d’erreurs nettement plus élevé (plus environ 50%). Pour des raisons qui ne sont pas directement compréhensibles, ils ont également soigné plus de patients (8,8 ± 2,8 versus 6,7 ± 2,2 dans le groupe de contrôle). Cette différence n’est probablement pas significative, mais il n’y a pas d’information à ce sujet dans le travail.

Du point de vue suisse, ces chiffres largement dispersés (ainsi que la durée hebdomadaire du travail) peuvent être considérés comme plutôt élevés dans les deux groupes. On ne dispose pas d’informations sur d’autres influences sur les résultats, tels que les effets du transfert d’informations entre les équipes, la dotation et la présence de médecins superviseurs.


Landrigan C, Rahman S, Sullivan J, et al. Effect on Patient Safety of a Resident Physician Schedule without 24-Hour Shifts. N Engl J Med. 2020 Jun 25;382(26):2514-2523.

© Sudok1 | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 08.07.2020

Temps de travail: une étude qui ne peut être interprétée

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close