access_time Publié 15.04.2020

Urine et selles: infectieuses ou non?

Prof. Dr méd. Reto Krapf

COVID-19 Sans détour

Urine et selles: infectieuses ou non?

15.04.2020

La connaissance de l’infectiosité des fluides corporels est cruciale pour les mesures d’isolement. L’urine semble être exempte de SARS-CoV-2, même chez les ­patients hospitalisés, c’est-à-dire gravement malades, atteints de COVID-19. (La raison n’est pas claire!) Bien qu’un virus infectieux ­capable de se répliquer ait été détectable dans les prélèvements de gorge et les lavages broncho-alvéolaires chez les neuf patients hospitalisés examinés, aucun virus n’a pu être isolé dans les selles malgré des ­niveaux très élevés d’ARN du SARS-CoV-2. Ce paradoxe reste à éclaircir en détail: D’où vient l’ARN? Des virus avalés, des virus sécrétés intestinalement, qui sont ­ensuite inactivés par le «milieu gastro-intestinal»? Dans tous les échantillons examinés (de la gorge et des poumons), plus de 106 du virus par millilitre devaient être présents pour que la détection soit réussie. La question de savoir si les selles ne sont vraiment pas ­infectieuses doit être laissée ouverte: Bien qu’elle ait été menée avec soin, l’étude n’a porté que sur neuf patients présentant un parcours hospitalier relativement bénin et aucune comorbidité pertinente. Les auteurs estiment qu’il existe une possibilité de réplication intestinale du virus.

Wölfel R, Corman VM, Guggemos W, Seilmaier M, Zange S, Müller MA, et al. Virological assessment of hospitalized patients with COVID-2019. Nature. 2020 Apr 1 [Epub ahead of print].

 

Foto: © Marvin Tolentino | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 15.04.2020

Urine et selles: infectieuses ou non?

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close