access_time Publié 15.10.2020

Zoom sur ... Paralysie idiopathique du nerf facial

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Sans détour

Zoom sur ... Paralysie idiopathique du nerf facial

15.10.2020

– Début aigu avec progression sur plusieures heures (parésie maximale ­après 72 heures)

– Guérison spontanée après 3–6 semaines (complète dans >70% des cas)

– Incidence la plus élevée chez les 15–45 ans, parésie du nerf crânien la plus fréquente

– Pathomécanisme: le plus probable est la réactivation d’une infection à herpès simplex de type 1

– Si les muscles du front et des yeux ne sont pas touchés (parésie ­centrale) et/ou s’il existe des symptômes neurologiques supplémentaires (nystagmus, ataxie, parésie, troubles de la sensibilité): causes vasculaires centrales et démyélinisantes (voir figure)

– Parèses bilatérales le plus souvent inflammatoires: sarcoïdose, maladie de Lyme, syphilis

– Avec douleur faciale (+ éventuellement des vésicules): herpès zoster

– Traitement: prednisone p.o. 60–80 mg par jour pendant une semaine, ­effet du traitement antiviral incertain (valaciclovir, aciclovir), protection des yeux avec des gouttes de larmes artificielles (4 fois par jour) et une pommade (la nuit), si nécessaire avec «taping»

 

Am J Med. 2020, doi.org/10.1016/j.amjmed.2020.04.023

© Luchschen | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 15.10.2020

Zoom sur ... Paralysie idiopathique du nerf facial

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close