Contenu principal

1200
Retour à la page d'accueil
« Nouveau General Manager chez Mepha»

Le 1er juin, Andrej Salát a pris la direction de Mepha Suisse en remplacement d'Andreas Bosshard, General Manager depuis de nombreuses années. Il se présente dans l’entretien qui suit.

Andrej Salát est père de deux adolescents et passionné de ski.

Vous êtes originaire de Slovaquie et avez travaillé de nombreuses années pour Ratiopharm et Teva en Allemagne. Qu'est-ce qui vous attire dans cette nouvelle fonction?

Mepha Pharma et Teva Pharma ont connu une évolution positive au cours des dernières années. L'entreprise comprend les deux sociétés de distribution Mepha Pharma et Teva Pharma, qui ont vendu l'année dernière un total de 18,4 millions de boîtes de médicaments en Suisse, un chiffre jamais égalé par aucune autre entreprise pharmaceutique.1

Ce qui m'intéresse, c'est de continuer à développer une entreprise qui compte plus de 300 produits et connaît le succès.1

Quelle est votre formation et quelle expérience apportez-vous?

Je suis titulaire d'un master en Management de l'université Komenius de Bratislava, en Slovaquie. J'ai débuté ma carrière en 1997 dans la vente dans le secteur de l'informatique. À partir de 1998, j'ai occupé différents postes dans l'informatique et le contrôle financier chez Ratiopharm à Bratislava. Depuis 2002, j'ai travaillé à différents postes chez Ratiopharm à Ulm en Allemagne. En 2010, lorsque Ratiopharm a été rachetée par l’entreprise internationale Teva Pharmaceuticals, j'exerçais la fonction de directeur marketing au département Specialties & Clinical Care. En 2013, j'ai été nommé directeur senior de la division OTC et, en 2018, vice-président Consumer Healthcare Europe & International Market.

Selon vous, quels sont actuellement les plus grands défis pour Mepha Suisse?

Le développement, la fabrication et la commercialisation des médicaments sont devenus plus complexes. Parallèlement, la pression sur les prix des génériques s'est encore accrue, y compris en Suisse. Grâce à leur appartenance à Teva Pharmaceuticals, Mepha et Teva ont accès à un réseau attractif en Suisse. Une entreprise, sans liens à l’international, ne serait guère capable de développer autant de produits uniquement pour le marché suisse. Teva Pharmaceuticals fabrique plus de 300 substances actives sur ses propres sites de production.

Des délais de livraison courts constituent actuellement un autre défi pour toutes les entreprises pharmaceutiques. Mepha Suisse fait partie des entreprises qui peuvent offrir des délais de livraison courts.2 Cela est rendu possible par le fait qu'environ 80 pour cent de nos produits proviennent de la production européenne et que Teva Pharmaceuticals dispose d'un réseau de chaîne d'approvisionnement perfectionné.3 Cependant, nous ne sommes pas non plus à l'abri de difficultés.

Quels sont vos objectifs pour Mepha Suisse?

Notre priorité absolue est de fournir des soins aux patientes et aux patients. Avec mes équipes, je souhaite continuer à développer Mepha et Teva dans les domaines des génériques, des OTC, de la médecine de spécialité et des biosimilaires.

Que trouvez-vous particulièrement enthousiasmant à votre poste?

Mepha et Teva, ainsi que le groupe Teva, poursuivent une extraordinaire mission. Nous nous engageons chaque jour pour la santé des gens et leur donnons accès à des soins médicaux de qualité. Certes, nous ne sommes pas en mesure de guérir toutes les maladies avec nos médicaments, mais nous pouvons contribuer à ce que les patient(e)s aillent mieux et que leur qualité de vie s'améliore.

Comment parvenez-vous à trouver votre équilibre entre vie professionnelle et vie privée?

Dans la vie, j’ai trois passions: la première est ma famille. C'est avec elle que je veux passer du temps. Ma deuxième passion est mon travail et la troisième est le ski. Cela signifie que ma famille n'a pas d'autre choix que de skier avec moi.