access_time Publié 03.09.2020

COVID-19: inhibition thérapeutique des cytokines

Prof. Dr méd. Reto Krapf

COVID-19 Sans détour

COVID-19: inhibition thérapeutique des cytokines

03.09.2020

Les coronavirus, en particulier le SARS-CoV-2, peuvent provoquer une réponse inflammatoire extrême de l’hôte avec libération d’interleukine-1, d’interleukine-6 et de TNF-alpha, entre autres. Cette stimulation immunitaire est considérée comme principalement responsable du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) induit par le SARS-CoV-2 et de la réponse inflammatoire systémique, par exemple chez les enfants. Le bénéfice thérapeutique de la dexaméthasone à action non spécifique gagne de plus en plus en expérimentation. Selon les premiers rapports, l’utilisation d’un antagoniste des récepteurs de l’interleukine-6 ou de l’interleukine-1 (tocilizumab et anakinra, respectivement) a permis d’améliorer l’évolution du SDRA associé à COVID-19 avec une bonne tolérance [1, 2].

Comme toujours, des études d’intervention prospectives et contrôlées sont alors nécessaires pour vérifier le bénéfice effectif. Dans le cas du tocilizumab, l’évaluation a été décevante lors de la première estimation [3].

 

  1. Guaraldi G , Meschiari M, Cozzi-Lepri A, et al. Tocilizumab in patients with severe COVID-19: a retrospective cohort study. Lancet Rheumatol. 2020 Aug;2(8):e474-e484. Epub 2020 Jun 24.
  2. Huet T, Beaussier H, Voisin O, et al. Anakinra for severe forms of COVID-19: a cohort study. Lancet Rheumatol. 2020 Jul;2(7):e393-e400. Epub 2020 May 29.
  3. Media & Investor Release. Roche provides an update on the phase III COVACTA trial of Actemra/RoActemra in hospitalised patients with severe COVID-19 associated pneumonia.

Foto: BSIP SA, Alamy Stock Photo

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 03.09.2020

COVID-19: inhibition thérapeutique des cytokines

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close