access_time Publié 09.09.2020

Les grands-mères avaient-elles raison?

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Sans détour

Les grands-mères avaient-elles raison?

09.09.2020

En prévision de la saison froide, une méta-analyse / revue systématique a montré que le miel réduit à la fois la durée et l’intensité de la toux lors des infections des voies respiratoires supérieures.

14 études contrôlées et randomisées ont pu être évaluées, dont 9 chez des enfants; malheureusement, seulement 2 ont été contrôlées par un groupe placebo. Les produits à base de miel utilisés étaient hétérogènes (miel pur, miel d’origine de fleurs très différentes, préparations contenant du miel) [1].

Compte tenu de la rareté des effets secondaires*, il ne faut pas juger méthodiquement de façon trop stricte. Il est à espérer qu’une ordonnance pour du miel, prescrite d’une façon convaincante par les médecins, calmera les proches/patients qu’autant plus qu’aucun antibiotique – de toute façon rarement indiqué pour cette maladie – ne doit être prescrit. Une analyse de la base de données Cochrane a abouti à des conclusions comparables [2].

* Ceci inclut cependant aussi les blessures par piqûres des apiculteurs ainsi que la contamination bactérienne et toxique!

 

  1. Abuelgasim H, Albury C, Lee J. Effectiveness of honey for symptomatic relief in upper respiratory tract infections: a systematic review and meta-analysis. BMJ Evid Based Med. 2020 Aug 18;bmjebm-2020-111336.
  2. Oduwole O, Meremikwu MM, Oyo-Ita A, et al. Honey for acute cough in children. Cochrane Database Syst Rev. 2014, Dec 23;(12):CD007094.

© Juefraphoto | Dreamstime.com

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 09.09.2020

Les grands-mères avaient-elles raison?

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close