access_time Publié 26.10.2020

Résection laparoscopique en cas d’iléite terminale de Crohn: 1er choix?

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Sans détour

Résection laparoscopique en cas d’iléite terminale de Crohn: 1er choix?

26.10.2020

Une étude antérieure (LRI!C) avait montré qu’en cas d’iléite terminale (<40 cm, sans sténoses), la résection iléo-caecale laparoscopique était supérieure (qualité de vie après 12 mois [1]) à un traitement anti-TNF (infliximab) chez les patients chez lesquels une immunosuppression conventionnelle n’était pas suffisamment efficace. Une étude de suivi des patients de l’étude LRI!C conduite sur une durée médiane de plus de 5 ans confirme désormais un avantage persistant pour l’option chirurgicale. Une longue durée de suivi est très importante pour une maladie évoluant par poussées, comme la maladie de Crohn. Près de la moitié des patients opérés ont pu être maintenus durablement en rémission sans blocage du TNF [2]. L’approche chirurgicale semble donc être une option valable dans ce sous-groupe de patients atteints de la maladie de Crohn.

 

  1. Lancet Gastroenterol Hepatol. 2017, doi.org/10.1016/S2468-1253(17)30248-0
  2. Lancet Gastroenterol Hepatol. 2020, /doi.org/10.1016/S2468-1253(20)30117-5

Prof. Dr méd. Reto Krapf

Articles apparentés

Publié 26.10.2020

Résection laparoscopique en cas d’iléite terminale de Crohn: 1er choix?

Bloggen Sie mit!

Wollen Sie auch einen Blogbeitrag publizieren? Dann schreiben Sie uns!

Mail an Redaktion

Verpassen Sie keinen Artikel!

close